SUISAG
SUISAG
  
SUISAG Newsletter - printemps 2017

Chères lectrices, chers lecteurs

Lors des soirées SUISAG pour les clients, nous avons eu l’occasion d’entretenir et de développer davantage le contact avec nos clients. Nous souhaitons vous convaincre par nos produits également cette année. Mais nous ne nous arrêtons pas là. L’élevage, la qualité du sperme et la santé sont en constante évolution. Au niveau de l’élevage par exemple, d’autres caractéristiques de la qualité de la viande seront introduites. Aucun autre programme d’élevage ne se focalise autant sur la qualité. C’est uniquement en produisant une qualité supérieure que nous arriverons à stopper la diminution de la consommation de viande porcine et de nous distinguer de la marchandise importée. Le programme d’élevage SUISAG est absolument unique dans le monde entier. Notre indépendance nous permet de disposer d’une génétique autonome, adaptée aux conditions suisses.

En 2017, le secteur d’activité SSP propose pour la première fois des cours en homéopathie. Deux vétérinaires SSP, Anna Müller et Stefanie Klausmann, formées en Allemagne et en Suisse, animeront un cours d’introduction d’une journée dans deux régions en Suisse au printemps et en été. Le cours d’approfondissement aura lieu en automne. Les membres SSP profiteront d’un tarif réduit.

Bientôt il fera plus chaud et le printemps arrive à grands pas. Mais cette saison est également synonyme de saison des mouches. SUISAG vous recommande de prendre les mesures nécessaires à temps pour une santé de vos porcs la plus optimale possible. Vous trouverez les produits correspondants dans le SuisShop.

Dès le 1er avril 2017, les nouvelles conditions générales de SUISAG entreront en vigueur. Vous pourrez les consulter sur le site internet de SUISAG à partir de fin mars.

Toute l’équipe de SUISAG vous souhaite le meilleur sur le plan professionnel et privé. Nous nous tenons à votre entière disposition en tant que centre de prestation de la branche porcine.

 
 

Nouveau responsable du secteur d’activité SSP et membre de la direction de SUISAG

Nous avons le plaisir de vous informer que le Dr méd. vét. Dominic Zuber entamera son activité en tant que responsable du secteur d’activité SSP et membre de la direction de SUISAG le 1er juillet 2017.

 
 

La lutte contre les mouches – commencer à temps!

Lorsque les températures extérieures augmentent, les mouches se multiplient rapidement. Elles sont à l’origine de stress et d’agitation chez les animaux, perturbent le déroulement de l’exploitation et peuvent transmettre diverses maladies. La lutte précoce contre les mouches et leurs larves est un investissement nécessaire.

 
 

 

Soirées SUISAG pour les clients 2017

Environ 500 détenteurs de porcs ont participé aux 7 soirées SUISAG pour les clients, organisées au niveau régional. Ils se sont informés sur des sujets SUISAG actuels, des questions de management dans l’élevage porcin ainsi que sur les nouveaux développements technologiques.

 
 


 

Employer l‘homéopathie à la porcherie – comment cela fonctionne?

Pour les éleveurs porcins intéressés, le Service sanitaire porcin SSP de SUISAG propose une introduction approfondie dans les bases de l’homéopathie, structurée de façon modulaire. Lors de l’atelier, des concepts globaux, possibilités d’optimisation de la gestion ainsi que les chances et limites de l’homéopathie seront discutés. Le premier sujet central - « Fertilité et mise bas » - sera traité et l’administration pratique des préparations homéopathiques sera démontrée.

Nous serions heureux de vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de notre cours de base et/ou au module d’approfondissement « Tractus gastro-intestinal ». Inscrivez-vous! (le cours est donné en allemand).

 
 

Formation et autorisation pour les détenteurs/détentrices d'animaux qui inséminent des porcs dans leur propre unité d'élevage ou dans l'unité d'élevage de leur employeur

Sur la base de l‘article 51 de l’ordonnance sur les épizooties, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires reconnaît le centre de formation en insémination artificielle. La formation en matière d’insémination artificielle et la reconnaissance sont réglementées dans les instructions techniques sur la formation des techniciens de l’insémination et des détenteurs d’animaux, qui pratiquent l'insémination artificielle dans leur propre unité d'élevage ou dans l'unité d'élevage de leur employeur, et sur la reconnaissance des centres de formation du 16 août 1999. SUISAG, centre de prestation pour la production porcine, Allmend 8, 6204 Sempach, est reconnu en tant que centre de formation en insémination artificielle d’animaux de l’espèce porcine.

 
 

Livraisons pendant les jours de fête

Nous vous prions de bien vouloir observer nos modes de livraison lors des jours fériés indiqués ci-dessous.

Date Jour Jour férié Vente Livraison
Semen Center
Dépôt/exploitation Poste
avril
14.04.2017 Ve
Vendredi saint
oui oui oui
non
17.04.2017 Lu Lundi de Pâques
oui oui oui non
mai
25.05.2017 Je
Ascension
non non non
non
juin
05.06.2017 Lu
Lundi de Pentecôte
oui oui oui
non
15.06.2017 Je Fête-Dieu
oui oui non
non
 


 

 

Manifestations de SUISAG – profitez-en!

06.04.2017

Workshop Homöopathie
Grundkurs in Sempach (ausgebucht)

28.04.2017

Kastrationskurs in Flawil

03./04.05.2017

Schweinebesamungskurs in Sempach

08.06.2017

Workshop Homöopathie Grundkurs in Flawil
Anmeldung bis am 22. Mai 2017

24./25.10.2017

Schweinebesamungskurs in Sempach

09.11.2017

Workshop Homöopathie Aufbaumodul Magendarmtrakt in Winterthur
Anmeldung bis am 23. Oktober 2017

 

Aperçu

 *  *  *

 

Newsletter SUISAG - Edition Printemps 2017
 
1. La lutte contre les mouches – commencer à temps!

Les mouches se plaisent partout dans l’étable et se manifestent toute l’année. Pendant sa vie de 3 semaines, la mouche pond jusqu’à 1000 œufs. Pour lutter efficacement contre ces insectes, il faut combattre les larves et les mouches adultes avec système. Le contrôle d’efficacité indispensable se fait par l’inscription des mesures prises dans le calendrier de l’exploitation.


Lutte contre les larves

De préférence, effectuer un traitement contre les larves des mouches déjà au printemps. Le concentré en poudre Larvizide D freine la mue des larves et élimine ainsi ces insectes. Larvizide D est dilué dans de l’eau et appliqué à l’aide d’un arrosoir aux lieux de ponte préférés des insectes. Le succès du traitement est visible après 2 à 3 semaines. Les larvicides permettent de traiter préventivement de grandes surfaces et des canaux d’évacuation de manière très efficace. Lors d’un usage approprié du produit Larvicide D du SuisShop, le traitement d’un m2 revient à 26 centimes. Important: il faut répéter ce traitement après 15 jours. Ce n’est qu’ainsi que l’on obtient une protection durable, car les œufs des mouches ne sont pas éliminés par cette substance.


Lutte contre les mouches adultes et matures

Les insectes adultes peuvent être combattus moyennant un insecticide d‘ingestion ou de contact. Ces produits sont pulvérisés sur toutes les surfaces de l’étable et agissent le plus souvent dans quelques minutes. Les insecticides d’ingestion sont appliqués aux endroits préférés des mouches ou sur des supports. L’appât à mouches Goldin en granulés a un pouvoir attractif et est utilisable comme appât à épandre ou à enduire. En utilisant l’attrape-mouches Fly-Inn, l’appât à épandre peut être préparé de façon simple et à faibles pertes.
Utilisé comme produit à enduire, l’appât à mouches Goldin doit être mélangé à de l’eau tiède en proportion 1 : 1 (1 g pour 1 ml). Epandre la solution sur toutes les surfaces appréciées des mouches (fenêtres, rebords de fenêtres, sources de lumière, poteaux, portes etc.). Particulièrement pratiques : les tableaux en carton, bois, métal ou plastique dans la grandeur de DIN A3 ou DIN A4. Ils sont à enduire des deux côtés et à suspendre à intervalle de 4 à 5 m. (recommandation d’utilisation)
 

Produits à pulvériser – pour que les mouches „mettent les voiles“

Des mesures préventives effectuées trop tardivement ont pour conséquence que, lors d’une infestation de mouches, des produits à pulvériser deviennent indispensables. Des produits à pulvériser comme Zidex G ou Rapido Quick contre les mouches sont des insecticides d’ingestion ou de contact. Ils sont pulvérisés sur toutes les surfaces dans l’étable, sur les parois et le plafond. Avant la pulvérisation, nettoyer les surfaces poussiéreuses et sales, car la poussière et la saleté entravent considérablement la réussite de lutte. Les mouches absorbent l’insecticide par les villosités de la carapace ou les pattes. Pour ce faire, pulvériser le produit prêt à l’emploi à l’aide d’un pulvérisateur à dos et avec une légère pression sur toutes les surfaces (surtout sur les endroits préférés des mouches comme par exemple les parois, poteaux, rebords de fenêtres), sans omettre des endroits. Si le traitement est inefficace, seul un changement du groupe de substance active peut apporter de l’aide. Grillages contre les mouches, attrape-mouches et lampes UV dans la zone d’accès des insectes réduisent leur entrée. D’autres mesures préventives représentent la base d’une lutte contre les mouches efficace et durable.
 

Cas particulier dans la lutte contre les mouches

Les mouches du vinaigre (Drosophila) transmettent des maladies dangereuses dans la porcherie et perturbent considérablement le bien-être des animaux. Elles pondent leurs œufs aux parois ou endroits humides. Utilisez le piège à mouche du vinaigre réutilisable dans l’étable. Ces mouches sont attirées par la substance attractive et ne trouvent plus la sortie du piège. La substance attractive est exempte d’agent biocide. Pour assurer une efficacité constante, la substance doit être complètement remplacée après 4 semaines. Le piège peut être suspendu ou posé à des endroits appropriés.

 

 

Recommandations générales pour la lutte contre les mouches!

  • Veiller à la propreté dans l’étable! Enlever les restes d’aliments et d’excréments, éviter les couches flottantes du purin.
  • Agissez à temps ! Eliminer les larves est plus efficace que la lutte contre les mouches adultes.
  • Il faut affronter les divers stades de développement et enrayer le cycle de développement.
  • Ne pas traiter ponctuellement, mais toute la porcherie. Répéter le traitement à 15 jours d’intervalle!
  • Traiter les mouches et les larves aux endroits où elles se trouvent. Créer des endroits où se posent les mouches avec des plaquettes attrape-mouche!
  • Lors d’une forte infestation, utiliser toujours tous les trois éléments de lutte contre les mouches: larvicide, insecticide à ingérer et produit à pulvériser.
  • Calculez les coûts de produit par unité de surface. La comparaison en vaut la peine !
  • Avant l’emploi de produits biocides, lisez toujours attentivement les prescriptions d’utilisation.

Si vous avez des questions concernant l’utilisation des produits contre les mouches, n’hésitez pas à contacter votre bureau SSP le plus proche.

Commandez nos articles SuisShop directement auprès de notre service de vente de sperme!
Aperçu
 
2. Soirées SUISAG pour les clients 2017!

A partir du 1er juillet 2017, le secteur d’activité IA introduira la technologie la plus récente CASA = Computer-assissted sperm analysis (analyse de sperme informatisée). Cette technologie permettra de déterminer la qualité et le nombre des spermatozoïdes d’un éjaculat de manière encore plus précise. SUISAG accorde une place primordiale à la qualité du sperme frais livré. Pour obtenir un résultat d’insémination optimal, il est très important que les recommandations en matière de stockage et de manipulation à l’exploitation soient respectées. Cela comprend notamment que les blisters livrés ne soient pas exposés à de grandes variations de température, ce qui est assuré par un box climatisé et bien contrôlé.






Notre grand sondage auprès des éleveurs porcins suisses avec plus de 630 réponses sur les sujets „tailles des portées“ et „gestion des porcelets sous la mère“ a fourni le résultat suivant: plus de 80 % des éleveurs estiment que les tailles des portées actuelles, soit 13 PNV, sont optimales pour les exploitations suisses. Depuis ces 15 dernières années, la moyenne du nombre de porcelets par portée a augmenté d’environ deux porcelets, posant des exigences plus élevées à la gestion des nichées. Dans ce contexte, une multitude de recommandations et conseils en rapport avec les truies qui mettent bas et leurs porcelets ont pu être rappelés et discutés. Du point de vu rentabilité, le nombre de porcelets sevrés est décisif, car uniquement les sevrés peuvent finalement être vendus. Les résultats de ce sondage ainsi que du controlling de reproduction annuel confirment que l’introduction des pondérations PNV, TEP et TPS dans les temps dans l’objectif d’élevage des lignées maternelles suisse est la bonne mesure zootechnique pour maintenir les pertes de porcelets à un niveau bas.

Par notre nouvelle offre SUISAG - conseil en matière de fertilité -, les problèmes de fertilité peuvent être analysés systématiquement à l’exploitation par nos vétérinaires SSP spécialisés et des points faibles être résolus. Les truies d’élevage suisses fournissent des performances élevées et la phase cruciale du sevrage jusqu’à la nouvelle saillie réussie est décisive pour le succès d’une production de porcelets. Des données saisies de manière complète et conséquente ainsi qu’une gestion de l’insémination professionnelle sont la base de portées homogènes et d’une bonne longévité des truies. Lors de problèmes, le conseil en matière de fertilité par les spécialistes du SSP compétents peut apporter une aide précieuse.

 

A la fin des soirées, SUISAG a remercié les clients pour la bonne relation d’affaires dans tous les secteurs. La petite collation et l’échange entre les collègues professionnels ont complété l’évènement. Le nombre réjouissant de participants dans toutes les régions de la Suisse et l’intérêt manifesté par les détenteurs porcins ont permis d’atteindre les objectifs des soirées SUISAG pour les clients.

Aperçu

 
3. Formation et autorisation pour les détenteurs/détentrices d'animaux qui inséminent des porcs dans leur propre unité d'élevage ou dans l'unité d'élevage de leur employeur

Formation des techniciens-inséminateurs:

Les détenteurs d’animaux sont formés dans le cadre d’un cours axé sur la pratique dans les spécialisations suivantes:

  • l'anatomie et la physiologie des organes génitaux
  • le prélèvement, l'entreposage et la préparation de la semence ainsi que la tenue d’un contrôle de la circulation des marchandises
  • la technique de l'insémination
  • l'hygiène de la reproduction
  • les épizooties et autres maladies infectieuses
  • l'élevage et l'organisation de l'élevage en Suisse
  • les dispositions légales en matière d'insémination artificielle

Le cours d’une durée de deux jours se termine par un examen où les détenteurs d’animaux doivent pouvoir justifier de leurs compétences spécialisées acquises. Après avoir réussi l’examen final, ils reçoivent un certificat de la part de SUISAG. L’autorisation pour pratiquer l’insémination est demandée auprès de l’Office vétérinaire cantonal du canton de domicile du détenteur d’animaux, respectivement de son employeur. La responsabilité d’obtenir l’autorisation pour pratiquer l'insémination artificielle incombe au détenteur d’animaux. L’existence de l’autorisation est vérifiée par les contrôles vétérinaires officiels. Les Offices vétérinaires cantonaux sont compétents pour l’exécution de l’Ordonnance sur les épizooties.

PLANNING Cours d’insémination de porcs 2017

Date Lieu

03./04. mai 2017


SUISAG
Allmend 8

6204 Sempach

 
24./25. octobre 2017

 

SUISAG
Allmend 8
6204 Sempach

Veuillez annoncer votre participation à: SUISAG Sempach Tèl. 041 462 65 50

Aperçu

   Print